Réseau APSP Vaucluse 84

APSP Vaucluse et cantons limitrophes
Association Pour les Soins Palliatifs de Vaucluse et cantons limitrophes, réseau de soins palliatifs « A.P.S.P. 84 »
Siège social :
RESEAU APSP 84
350, Domaine de Tartay
Chemin de Tartay
84140 MONTFAVET
Tel : 04 32 74 04 11 (N° appel unique)
9h-16h30 du lundi au vendredi
Fax : 04 90 88 44 03
Email : contact@apsp84.fr
Coordonnateur: Dr Stéphane Erat

Le réseau s’adresse à toute personne atteinte d’une maladie grave et évolutive en phase palliative, à son entourage et aux professionnels de proximité.
Le numéro d’appel unique est accessible à tous : patients, famille, entourage, médecin traitant, soignant à domicile, services hospitaliers, hospitalisations à domicile, soins de suite, maison de retraire, foyer logement ….
Objectifs :
Accompagner la fin de vie dans des conditions dignes et confortables, dans le respect du patient et de ses proches
Préserver la qualité de la vie du patient en fonction de ses besoins et de ses désirs
Favoriser la continuité des soins
Le réseau accompagne et soutient la démarche de soins d’un patient sur le lieu de vie de son choix.
Il n’interfère pas dans les modalités de fonctionnement des professionnels conventionnés avec l’assurance maladie.
Rôle :
– Améliorer la qualité et la continuité des soins.
– Améliorer l’accès à des soins d’égale qualité.
– Accompagner le patient, les aidants, les soignants.
– Synergie entre le médical, le psychique et le social autour de la personne.
– Approche interdisciplinaire et globale
– Respect du désir du patient et de ses proches.
– Des outils à disposition
– Ne se substitue pas aux soignants. Ne prescrit pas.
Comment :
Par la mobilisation d’une équipe de coordination spécialisée en soins palliatifs : médecin, infirmiers, psychologue, assistant social, secrétaire qui propose :
– une évaluation globale de la situation
– une expertise et des conseils pour prévenir et soulager la douleur et les symptômes d’inconfort
– un accès à des consultations spécialisées à domicile, financées par le Réseau : diététique, sophrologie, psychologie…
– un soutien psychologique et moral du patient et de son entourage
– la possible intervention d’accompagnants bénévoles
– l’aide aux démarches pour l’obtention d’aides sociales et d’aides à domicile : garde malade, auxiliaire de vie ….
Le médecin traitant et l’infirmière gardent la responsabilité de la prise en charge du patient et assurent les soins.
L’accord du médecin traitant et le recueil du consentement du malade sont nécessaires à la mise en place de toute action du Réseau APSP 84
L’équipe :
Médecin : Stéphane Erat
Médecin : Bénédicte Lindeckert
Infirmière : Madame Marie-Laure Therond – Galtier
Psychologue : Nathalie Py – Pintard
Assistante sociale : Fanny Bertrand
Secrétaire : Nathalie Desserre
Nous vous écoutons, nous proposons, vous disposez

 

AIDE ET SOUTIEN AUX PROFESSIONNELS dans le cadre d’une prise en charge
Condition : l’adhésion au Réseau par la signature de la Convention Constitutive et de la Charte du Réseau. L’adhésion à l’association n’est pas obligatoire pour l’accompagnement d’un patient par le réseau.

Accès à une expertise en soins palliatifs

– évaluation globale de la situation en coopération avec les soignants de l’équipe de proximité (médecin traitant, infirmiers….)
– conseils thérapeutiques et diffusion de protocoles validés
– visites sur le lieu de vie du patient en présence de soignants habituels le cas échéant : élaboration du projet de vie (personne de confiance, directives anticipées)
– réunion de concertation entre équipe de proximité et membres de la coordination du réseau : confirmation / adaptation du projet thérapeutique
– anticipation de symptômes terminaux (prescriptions anticipées personnalisées)
– aide à la réflexion éthique
– proposition de soutien de deuil

Facilitation de la continuité des soins

– signalement aux services d’urgences SAMU-CENTRE 15 et SOS MEDECINS
Mise en lien des personnes et structures sanitaires et sociales
– améliorer la circulation de l’information entre professionnels, entre la ville et l’hôpital
– faciliter l’accés, le maintien et la coordinaton des aides sociales possibles
– offrir des ressources supplémentaires en professionnels de santé (psychologue, ergothérapeute, diététiciens …)
– orienter vers des institutions et services adaptés lorsque le maintien à domicile n’est plus possible
– éviter, lors d’une hospitalisation, lorsque cela est possible, le passage par les urgences

Soutien des soignants
– réunion de concertation pluridisciplinaire
– formation / action au lit du patient
– relecture de cas
– soutien psychologique ponctuel : individuel ou groupe de parole